Connait-on l’opinion du pape François à propos des textes Maria Valtorta ?

Maria Valtorta est une mystique catholique ayant reçu, en pleine seconde guerre mondiale, plus de 600 visions authentifiées de la vie de Jésus aujourd’hui rassemblées sous titre L’Évangile tel qu’il m’a été révélé. Bien que ses écrits essuyèrent une vive censure à leurs débuts de la part de quelques membres du Saint-Office, ils furent par la suite lus et appréciés par des saints, des bienheureux, des papes, des cardinaux, des évêques, des théologiens et des biblistes de premier plan. Nous disposons aujourd’hui d’éléments de connaissance sur les postures des papes Pie XII, Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI à l’égard de ces textes mystiques.

→ En savoir plus sur Maria Valtorta

Pour rappel :

Le pape Pie XII (pontificat : 1939-1958)

Mgr Francesco Norese, archiviste de la Secrétairerie d’État, remet en main propre la vie de Jésus transcrite par Maria Valtorta en 1947 au pape Pie XII. Ce dernier, après lecture, demande, le 26 février 1948, aux pères le père Romualdo M. Migliorini, Corrado M. Berti et Andrea M. Cecchin de publier de loeuvre. Cette rencontre fut attestée dans l’édition du lendemain de L’Osservatore romano, n°48, p.1, le journal indépendant du Vatican.

Le pape Paul VI (pontificat : 1963-1978)

Avant d’être élu pape sous le nom de Paul VI, Mgr Giovanni Battista Montini (alors archevêque de Milan et secrétaire particulier du pape Pie XII) a lu, en partie, Maria Valtorta et a demandé à son secrétaire particulier, Mgr Pasquale Macchi, d’envoyer l’œuvre complète au grand séminaire de Milan. Ces faits ont été rapporté par Mgr Macchi lui-même au père Corrado Maria Berti en 1963.

Le père Gabriele Maria Roschini envoya un copie de son livre La Vierge Marie dans l’œuvre de Maria Valtorta à Paul VI. En retour, il reçut une lettre du secrétaire d’État du pape, le cardinal Giovanni Benelli, datée du 17 janvier 1974, le remerciant pour ce « précieux résultat » et s’achevant par ces mots : « le Saint-Père vous remercie chaleureusement pour votre nouveau témoignage de pieux hommage et exprime l’espoir que vos efforts recueillent des fruits spirituels abondants ». Cette formule d’usage rangeait le livre du père Roschini parmi les ouvrages religieux dignes de confiance.

Le pape Jean-Paul II (pontificat : 1978-2005)

Le cardinal Stanisław Dziwisz (1939-), secrétaire et exécuteur testamentaire du pape Jean-Paul II, confia au père Yannik Bonnet (1933-2018), lorsque ce dernier étudiait à Rome, avoir souvent vu les œuvres de Maria Valtorta sur la table de chevet du Saint Père.

Le pape Benoît XVI (pontificat : 2005-2013)

Alors qu’il est à la tête du Saint-Office, le cardinal Joseph Ratzinger (futur pape Benoît XVI) prit le temps de se pencher sur l’œuvre de Maria Valtorta, puis adressa une lettre à Marcel Clément – le directeur du journal catholique français L’Homme Nouveau – dans laquelle il reconnaît la catholicité de ces écrits et autorise le journal à en parler et à les diffuser.

Sous son pontificat, Benoît XVI béatifiera deux défenseurs affichés de Maria Valtorta – la mère Maria Inés Teresa Arias Espinosa et le père Gabriele Allegra – et ouvrit le procès de béatification de Mgr Luigi Novarese (achevé sous le pontificat du pape François), un ami de Mgr Carinci qui connaissait Maria Valtorta et appréciait L’Évangile tel qu’il m’a été révélé.

Mais qu’en est-il du pape François ?

Un ami argentin du pape a confié en off que le pape aurait lu, au moins en partie, les textes de Maria Valtorta lorsqu’il était en Argentine (soit avant son élection au pontificat en mars 2013). Mais cette information reste difficilement vérifiable. À ce jour, le pape François ne s’est jamais prononcé publiquement sur le sujet. Il est par conséquent difficile de savoir dans quelle mesure il connaît ces textes.

Nous pouvons tout au plus formuler quelques hypothèses indirectes :

L’Évangile tel qu’il m’a été révélé est certainement l’une des lectures qui (re)convertie, présentement, le plus de personnes à la foi catholique à travers le monde. De ce fait, le Vatican reçoit continuellement de nombreux témoignages de lecteurs expliquant comment cette lecture les a profondément transformés. Le pape actuel en a peut-être eu-t-il vent ?

Aujourd’hui, une enquête est en cours à Rome pour recueillir les témoignages sur l’exercice héroïque par Maria Valtorta de ses vertus chrétiennes. Peut-être le pape François préfère-t-il garder le silence pour ne pas interférer avec son bon déroulement ? Nous vous tiendrons au courant des évolutions.

Pour aller plus loin, découvrez :