Comment devenir catholique ?

Tu n’es pas baptisé(e)

Tu es né(e) dans une famille qui t’a peu ou rien transmis au sujet de la foi ?

Tu as fait tes recherches ?

Tu as vécu des choses fortes qui t’ont fait prendre conscience de la vérité du christianisme ?

Tu as réalisé que la déchéance du monde occidental est la conséquence de son refus de la transcendance, laissant un vide qu’elle tente de remplacer par un matérialisme et un consumérisme mortifères ?

Tu sais que Dieu existe ?

Tu as compris que Jésus est le Fils de Dieu, s’étant incarné il y a deux mille ans pour nous sauver ? Qu’il accomplit toutes les prophéties qui annonçaient le Messie des siècles avant sa venue ? Que par son libre sacrifice sur la croix, il a payé à notre place le prix de nos péchés parce qu’il nous aime à en mourir ? Et qu’aucun d’entre nous ne peut-être sauvé et aller au Ciel, au terme de notre court pèlerinage terrestre, sans passer par Lui ?

Tu sais que Dieu est Amour ?

Tu as compris que nous avons une âme créée et infusée par Dieu dans notre corps, au moment de notre conception ; et que cette âme est immortelle ?

Tu as compris, pour en avoir goûté les fruits amers, que les jouissances terrestres ne sont pas une finalité ? Que Dieu nous a créé par amour, pour vivre éternellement en son amour ? Que nous sommes faits pour le Ciel, notre vraie patrie ? Et que l’amour est la clé qui en ouvre la porte ?

Tu sais qu’aimer, jusqu’à aimer nos ennemis, n’est pas évident et que cela s’apprend ? Et qu’à chacune de nos chutes, Dieu relève avec joie le pécheur qui se repend sincèrement dans le sacrement de réconciliation ?

Tu as compris que les dix commandements forment la base qui permet de vivre saintement en relation avec Dieu, avec les autres, avec soi-même et avec la création ?

Tu as compris que les innombrables branches protestantes (plus de 40.000 à ce jour) furent fondées par des hommes, au cours des cinq derniers siècles, sans qu’ils en aient reçu l’investiture par Dieu ? Que Jésus a fondé l’Église catholique il y a deux mille ans en désignant Saint Pierre à sa tête, et qu’elle se perpétue, de génération en génération, dans une succession apostolique interrompue, des premiers apôtres jusqu’aux évêques actuels ? Que la mission de l’Église est d’annoncer la Bonne Nouvelle, de garder la foi reçue des apôtres, d’exercer la charité, d’administrer les sacrements pour le bien des âmes ? Notamment le sacrement de l’eucharistie qui est la source et le sommet de la vie chrétienne. L’eucharistie n’est pas un symbole, mais bien la présence réelle de Jésus qui se donne pour nous faire vivre de son amour, comme l’attestent les nombreux miracles eucharistiques au cours de l’histoire.

Tu sais que le baptême a été institué par Jésus lui-même pour nous unir à Lui et nous faire devenir enfant adoptif du Père ? Il missionna ses apôtres pour cela. Voici les dernières lignes de l’évangile selon Saint Matthieu :

Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 18-20)

Tu désires, aujourd’hui, te préparer à recevoir le premier de ces sacrements ?

Tu sais que demander le baptême est démarche nécessite une préparation sérieuse – d’une durée de deux ans environ – qui t’assure d’être bien formé et pleinement libre de ta décision ?

Tu sais que le baptême n’est pas un aboutissement, mais une renaissance et le commencement d’une vie en plénitude, enracinée dans le Christ ?

Tu sais qu’il n’y a pas d’âge pour être baptisé et que toutes les personnes croyant que Jésus est Dieu et voulant vivre selon son enseignement sont invitées à recevoir ce sacrement ?

Alors :

Si tu vis en France

et fais leur part de ta demande de « catéchuménat » (préparation au baptême).

Si tu es d’origine musulmane

et que tu risques des représailles pour avoir reconnu Jésus comme ton Sauveur, nous te conseillons :

  • de ne pas en parler à tes proches (à ce stade, la priorité est de grandir dans ta relation avec le Christ),
  • de te rendre dans une paroisse éloignée de ton lieu de vie,
  • de prendre contact avec des bénévoles ayant l’habitude d’accueillir les convertis issus de l’islam en écrivant ici (il existe des antennes locales partout en France),
  • d’écouter des témoignages et de rencontrer d’autres convertis ayant des parcours similaires au tien.

Si tu te trouves ailleurs qu’en France

Tu peux consulter cette carte interactive permettant de trouver une paroisse ou une communauté catholique francophone dans le monde.

Si tu es aux États-Unis, tu peux utiliser le site https://catholic.church pour trouver une paroisse ou une messe proche de chez toi.

« Et maintenant, pourquoi tarder ? Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant son nom. » (Ac 22, 16)

Tu es déjà baptisé(e) ?

Le baptême est le premier des trois sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation, eucharistie).

Le sacrement de la confirmation est le don de l’Esprit Saint aux fidèles baptisés. Ce sacrement leur permet également de confirmer publiquement leur foi après l’âge de raison. Tout comme pour le baptême, le fidèle est accompagné d’un parrain et/ou d’une marraine catholique pratiquant pouvant l’accompagner au long de son pèlerinage terrestre.

« Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ; il arriva à Éphèse, où il trouva quelques disciples.
Il leur demanda : “Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’Esprit Saint ?”
Ils lui répondirent : “Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y a un Esprit Saint.”
Paul reprit : “Quel baptême avez-vous donc reçu ?”
Ils répondirent : “Celui de Jean le Baptiste.”
Paul dit alors : “Jean donnait un baptême de conversion : il disait au peuple de croire en celui qui devait venir après lui, c’est-à-dire en Jésus.”
Après l’avoir entendu, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus. Et quand Paul leur eut imposé les mains, l’Esprit Saint vint sur eux, et ils se mirent à parler en langues mystérieuses et à prophétiser. » (Ac 19, 1-6)

Le sacrement de la première communion marque la première fois où le fidèle baptisé reçoit l’eucharistie.

Ces sacrements se préparent en Église.

Tu te poses des questions

Bienvenue à la maison !